Modèle de courbe de taux

La courbe des rendements en tant qu`indicateur de pointe: quelques questions pratiques une analyse qui offre des lignes directrices pratiques sur la meilleure façon de construire l`indicateur de courbe de rendement et d`interpréter la mesure en temps réel. Par Arturo Estrella et Mary R. Trubin, questions courantes en économie et finances (12) 5, juillet/août 2006 la courbe de rendement en tant que prédicteur des États-Unis RecessionsAn vue d`ensemble de l`utilisation de la courbe de rendement — plus précisément, l`écart entre les taux d`intérêt sur les et le projet de loi du Trésor à trois mois, en tant qu`outil de prévision précieux. Cet article explique comment la courbe des rendements dépasse significativement les autres indicateurs financiers et macroéconomiques pour prédire les récessions de deux à six trimestres à venir. Par Arturo Estrella et frederic S. Mishkin, questions courantes en économie et finances (2) 7, juin 1996 la structure des termes comme prédicteur de l`activité économique réelle par Arturo Estrella et Gikas A. Hardouvelis, Journal of Finance, juin 1991 Bibliographie élargie Liste exhaustive des recherches sur la courbe des rendements en tant que prédicteur des récessions américaines. Une courbe de rendement plane peut résulter d`une courbe de rendement normale ou inversée, selon les conditions économiques changeantes. Lorsque l`économie passe de l`expansion à un développement plus lent et même à une récession, les rendements des obligations à plus longue échéance tendent à baisser et les rendements sur les titres à court terme augmentent probablement, ce qui inverse une courbe de rendement normale en une courbe de rendement forfaitaire. Lorsque l`économie est en transition de la récession à la reprise et à l`expansion potentielle, les rendements sur les obligations à plus longue échéance sont fixés à augmenter et les rendements sur les titres à échéance plus courte sont sûrs de tomber, inclinant une courbe de rendement inversé vers une courbe de rendement plat.

Les liaisons de longue durée tendent à être une inversion moyenne, ce qui signifie qu`elles gravitent facilement vers une moyenne à long terme. Le milieu de la courbe (5 – 10 ans) verra le plus grand gain en pourcentage des rendements s`il y a inflation anticipée même si les taux d`intérêt n`ont pas changé. Le long-end ne bouge pas tout à fait autant de pourcentage-sage en raison des propriétés moyennes de rétablissement. La hausse (ou la baisse) des taux d`intérêt augmente rarement de la même quantité tout au long de la courbe de rendement — la courbe se déplace rarement en parallèle. Parce que les obligations à long terme ont une plus grande durée, une hausse des taux entraînera une plus grande perte en capital pour eux, que pour les obligations à court terme. Mais presque toujours, le taux de la longue maturité changera beaucoup moins, aplatissant la courbe de rendement. Le plus grand changement de taux à l`extrémité courte compensera dans une certaine mesure l`avantage fourni par la durée inférieure de l`obligation plus courte. La pente de la courbe de rendement est l`un des prédicteurs les plus puissants de la croissance économique future, de l`inflation et des récessions. [7] une mesure de la pente de la courbe de rendement (c.-à-d. la différence entre le taux des obligations du Trésor à 10 ans et le taux des obligations du Trésor à trois mois) est incluse dans l`indice de stress financier publié par la FED de Saint-Louis.

[8] une mesure différente de la pente (c.-à-d. la différence entre les taux des obligations du Trésor à 10 ans et le taux des fonds fédéraux) est incorporée dans l`indice des principaux indicateurs économiques publié par le Conseil de la Conférence. [9] la représentation habituelle de la courbe de rendement est une fonction P, définie sur tous les temps futurs t, de telle sorte que P (t) représente aujourd`hui la valeur de la réception d`une unité de monnaie t années à l`avenir. Si P est défini pour tous les futurs t alors nous pouvons facilement récupérer le rendement (c.-à-d. le taux d`intérêt annualisé) pour emprunter de l`argent pour cette période de temps via la formule une autre explication est que les échéances plus longues entraînent des risques plus importants pour l`investisseur (c.-à-d. le prêteur). Le marché a besoin d`une prime de risque, car à des durées plus longues, il y a plus d`incertitude et une plus grande probabilité d`événements catastrophiques qui influent sur l`investissement. Cette explication dépend de l`idée que l`économie est confrontée à plus d`incertitudes dans un avenir lointain qu`à court terme.